De nouvelles données issues d’une étude de Novartis menée durant deux ans sur le sécukinumab expérimental ont montré une réponse soutenue et l’absence d’évolution radiographique à la colonne vertébrale chez jusqu’à 80% des patients atteints de spondylart