L’étude MONALEESA-7 KISQALIMD (ribociclib) de Novartis a démontré une amélioration statistiquement significative de la survie globale chez les femmes préménopausées ou périménopausées atteintes de cancer du sein avancé HR+ et HER2-