Les résultats canadiens de la première enquête mondiale sur les patients atteints d’une tumeur neuroendocrine (TNE) révèlent que cette forme rare de cancer a des répercussions importantes sur la qualité de vie.